Cercle ornithologique de Fribourg
Accueil
Le Cercle ornithologique de Fribourg
Activités
 - 
Excursions
 - 
Comptes rendus
 - 
Excursions du Groupe des Jeunes
 - 
Conférences
 - 
Cours d'ornithologie
Atlas des oiseaux nicheurs
Etude et protection
La revue
Groupe des jeunes
Téléchargements et publications
Contact
Galeries et Liens
Excursions
dimanche, 21. avril 2024
Rando Ornitho

Sortie complète

Organisation: Christelle Mugny et Laurène Achermann

Nous vous proposons une belle randonnée dans la campagne fribourgeoise, de Guin à Fribourg en longeant le lac de Schiffenen avec les chants des oiseaux en fond sonore. La balade fait 11 km.

 

Rendez-vous: 7h15 à Guin; fin vers 11h à Fribourg. Le lieu exact vous sera communiqué après l’inscription.

Matériel: souliers de randonnée, pique-nique et jumelles.

Inscription obligatoire: ch.mugny@bluewin.ch (nombre de participants limité à 15 personnes). Sortie complète

posté par Gilles Hauser
 
dimanche, 5. mai 2024
Le réveil des oiseaux chanteurs

Organisation : Christelle Mugny et Irène Andrey

Nous vous proposons une boucle de 7 km, entre Courtepin et Cournillens à l’heure où la nature se réveille avec les premiers chants des oiseaux. Nous commencerons cette balade musicale en suivant le ruisseau revitalisé de la Crausa, qui abrite de nombreux oiseaux comme le Martin-pêcheur d’Europe, la Bergeronnette des ruisseaux, ainsi que le maître des lieux, le castor.

Nous continuerons à travers la campagne que survolent bon nombre de rapaces et nous finirons par le grand massif forestier du Bois de l’Hôpital.

 

Rendez-vous : 5 h 30 sur le parking de la déchetterie à Courtepin. Retour vers 10 h 30.

Matériel: jumelles, bonnes chaussures, habits chauds (car à l’aube, il fait frais).

Inscription obligatoire : ch.mugny@bluewin.ch (nombre de participants limité à 15 personnes).

posté par Gilles Hauser
 
samedi, 25. mai 2024
En nature avec le COF

Organisation : Christelle Mugny et Georges Frossard

Le thème de cette nouvelle édition des Fêtes de la nature est « En Nature Simone ». Le but de cette excursion est de vous emmener découvrir l’embouchure des rivières de la Sarine et de la Jogne dans le lac de la Gruyère, ainsi que le nouveau ruisseau de contournement qui traverse la forêt de saules blancs, considérée comme la plus grande de Suisse. Ces milieux sont l’habitat de nombreux oiseaux, comme la Rousserolle effarvatte, la Pie-grièche écorcheur, le Martin-pêcheur d’Europe, le Pic épeichette, le Cincle plongeur et bien d’autres encore à découvrir.

 

Rendez-vous : 7 h 00 à la gare de Broc-Chocolaterie. Retour vers 12 h 00.

Matériel : jumelles, bonnes chaussures, habits selon la météo.

Inscription obligatoire sur le site www.fetedelanature.ch et pour toute question : ch.mugny@bluewin.ch (nombre de participants limité à 15 personnes).

posté par Gilles Hauser
 
vendredi, 7. juin 2024
La journée mondiale des martinets

Organisation : Michel Beaud et Christelle Mugny  

Les martinets sont des oiseaux fascinants, mais méconnus et menacés. En lançant la « Journée mondiale des martinets », Martinets Sans Frontières espère braquer les projecteurs sur ces oiseaux et attirer l’attention des médias, du grand public, des autorités et des professionnels du bâtiment.

A Fribourg, nous observerons les Martinets noirs qui évoluent aux alentours du Musée d’histoire naturelle où une colonie forte de quarante couples occupe des nichoirs. Une autre espèce vivant à Fribourg, le Martinet à ventre blanc, sera vraisemblablement visible dans le ciel. A cette occasion des informations seront prodiguées sur les manières de protéger les martinets en leur offrant des sites de nidification. L’intimité des Martinets noirs sera quelque peu dévoilée.

 

Rendez-vous : 20 h 00 devant le Musée d’histoire naturelle de Fribourg, chemin du Musée 6 à Fribourg.

Inscription obligatoire : ch.mugny@bluewin.ch (nombre de participants limité à 20 personnes).

posté par Gilles Hauser
 
samedi, 15. juin 2024 - dimanche, 16. juin 2024
Weekend ornithologique au parc naturel de Finges en Valais

Sortie complète

Organisation par Marguerite Trocmé et Christelle Mugny

Le parc naturel de Finges est un au lieu de biodiversité en Suisse. Entre la plaine avec la plus grande pinède de Suisse et les anciens bras du Rhône, les steppes du coteau et les sommets alpins se conjuguent une riche avifaune : guêpier d’Europe, différents espèces typiques des paysages agricoles traditionnels comme le coucou, le rouge queue à front blanc, huppe fasciée, le loriot, plus haut le bruant fou, le monticole de roche, le circaète jean-le-blanc, le hibou petit-duc et l’engoulevent et plus haut le gypaète, l’aigle royal, bartavelle etc.

Programme
Samedi matin nous commencerons dans la plaine du Rhône, par une promenade dans la forêt de Finges et une visite des anciens bras du Rhône. Puis nous monterons à Albinen, charmant village traditionnel valaisan. Là nous prendrons nos chambres et aurons le temps de visiter le village et après un souper tôt monterons dans la forêt brûlée de Leuk pour y voir et écouter l’avifaune très diversifiée
(bruant fou, pouillot de bonelli, rouges queue à front blanc, monticole des roches, perdrix bartavelle, et écouter au crépuscule l’engoulevent). Le lendemain dimanche à l’aube nous partirons pour une randonnée à travers le coteau pour terminer vers midi par un repas au restaurant le RDV, qui est devenu aussi le RDV du circaète (bon point de vue) !
Les randonnées de samedi et dimanche sont d’environ 6-8 km avec un dénivelé d’environ 500m. Nous dormirons à Haus Rhodania, la nuitée avec petit-déjeuner, suivant la chambre se situe entre CHF 66.00 et 96.00. Samedi soir il faut compter CHF 18.00 pour le souper (fondue que nous ferons
nous-même). Samedi midi pique-nique à prendre avec et dimanche midi restaurant valaisan.
 
Informations et inscription (obligatoire) : ch.mugny@bluewin.ch (nombre de participants limités à 8). Sortie complète
posté par Gilles Hauser
 
samedi, 22. juin 2024
La rando des lève-tôt entre la vallée du Gros Mont et la Forêt mystérieuse du Lapé

Organisation : Loris Francey

Que diriez-vous d’une belle randonnée en montagne, mélangeant forêt, zones humides, prairie maigre, pierriers et falaises ? Cette excursion se déroulera dans la région du Gros-Mont. Nous monterons jusqu’à la forêt du Lapé se trouvant au pied des dents de Ruth et de Savigny et de là, il sera possible d’observer de grands oiseaux tels que l’Aigle royal, le Gypaète barbu ou encore le Vautour fauve. Ensuite, nous redescendrons gentiment et pourrons encore observer beaucoup de passereaux présents en montagne ainsi qu’une faune et une flore typique de ces altitudes.

 

Rendez-vous : 5 h 00 au parking à la bifurcation de la route cantonale pour le Gros-Mont. Co-voiturage bienvenu. Point gps et les lieux de co-voiturages seront communiqués une fois les inscriptions confirmées. Retour en début d’après-midi.

Matériel : Chaussures de montagne, vêtements adaptés à la montagne et à ses aléas météorologiques, couvre-chef, jumelles ou longue-vue, pique-nique et de l’eau en suffisance.

Difficulté: 500 m de dénivelé, 6,3 km, bon marcheur et habitué aux chemins de montagne

Inscription obligatoire : francey.loris@hotmail.fr (nombre de participants limité à 15 personnes).

posté par Gilles Hauser
 
samedi, 13. juillet 2024
Recensement des Martinets à ventre blanc en ville de Fribourg

Organisation : Henri Descombes et Christelle Mugny

Le COF organise chaque année le suivi des Martinets à ventre blanc en ville de Fribourg et nous vous proposons de vous joindre à nous pour ce comptage. Nous irons observer les différentes colonies aux quatre coins de la ville, ce qui permettra d’approfondir vos connaissances sur cette espèce particulièrement intéressante.

 

Rendez-vous : 8 h 00 en un lieu qui vous sera communiqué lors de l’inscription. Retour vers 13 h 00.

Matériel : jumelles et habits selon la météo.

Inscription obligatoire : ch.mugny@bluewin.ch (nombre de participants limité à 15 personnes).

posté par Gilles Hauser
 
vendredi, 30. août 2024
Chauves-souris: balade dans l'inaudible et l'invisible

Organisation : Jérôme Gremaud et Christelle Mugny

Elles volent comme les oiseaux, mais on ne les voit pas. Elles crient pour se faire une image sonore de leur environnement, mais on ne les entend pas. Les chauves-souris sont les seuls mammifères volants et au moins 24 espèces ont été détectées dans le canton de Fribourg. Nous vous convions à une excursion à la tombée de la nuit à la découverte de ces animaux mystérieux et plutôt méconnus.

 

Rendez-vous : 20 h 30 devant le Musée gruérien à Bulle. Retour vers 22 h 30.

Matériel : habits adaptés à la météo, lampe frontale ou lampe de poche.

Inscription obligatoire : ch.mugny@bluewin.ch (nombre de participants limité à 15 personnes).

posté par Gilles Hauser
 
samedi, 7. septembre 2024
La réserve naturelle du Creux de Terre

Organisation : Christelle Mugny

Les étangs de Chavornay VD, dans la réserve naturelle du Creux-de-Terre, attirent chaque année un grand nombre de limicoles en migration, mais aussi le Blongios nain, le Râle d’eau, le Loriot d’Europe, le Busard des roseaux et bien d’autres espèces à découvrir. Au retour, nous profiterons de nous arrêter au marais de Champ-Pittet, dans la réserve naturelle de la Grande Cariçaie.

 

Rendez-vous : 8 h 00 à Chavornay ; possibilité de co-voiturage depuis Fribourg. Retour dans l’après-midi.

Matériel: habits adaptés à la météo, jumelles, télescopes bienvenus et pique-nique.

Inscription obligatoire : ch.mugny@bluewin.ch (nombre de participants limité à 15 personnes).

posté par Gilles Hauser
 
mercredi, 2. octobre 2024
Photos de vacances

C’est l’occasion pour les membres de présenter leurs images. Venez partager les émotions que vous avez ressenties lors de vos randonnées ornithologiques ou vos voyages.

Les conférences ont lieu à 20 h 15 à Marly, au Restaurant de la Gérine, route de la Gruyère 18 (au bord de la route principale Marly – Le Mouret, à côté du pont de la Gérine). Accès en bus TPF depuis Fribourg : Ligne no 1 Marly-Gérine, descendre au terminus ; c’est en face !

Toutes nos conférences sont gratuites, y compris pour les personnes qui ne sont pas membres du Cercle ornithologique de Fribourg.

posté par Gilles Hauser
 
dimanche, 6. octobre 2024
La migration à La Berra

Organisation : Christelle Mugny

Cette sortie automnale permettra de découvrir la migration des oiseaux à la station de baguage de La Berra, lieux de passage important de la migration. Nous monterons à pied depuis le Crau Rappo aux premières lueurs de l’aube. Nous aurons peut-être la chance d’entendre la Chevêchette d’Europe et de croiser les Tétras lyres vers le Cousimbert. Il faut compter 1 h 30 de marche jusqu’à la station.

 

Rendez-vous : 5 h 45 pour un co-voiturage jusqu’au Crau Rappo. Le lieu vous sera communiqué lors de votre inscription.

Matériel : jumelles, bonnes chaussures, habits selon la météo et pique-nique.

Inscription obligatoire : ch.mugny@bluewin.ch (nombre de participants limité à 15 personnes).

posté par Gilles Hauser
 
mercredi, 6. novembre 2024
Un demi-siècle de suivi du Gobemouche noir dans l'ouest de la Suisse

par Pierre-Alain Ravussin, Baulmes

Le Gobemouche noir niche dans la région de Grandson VD, sur la rive nord du lac de Neuchâtel, depuis 1967. Il a connu une phase d’expansion régionale importante jusqu’en 1980 et s’est implanté dans des zones équipées de nichoirs, entre Grandson et Concise VD ainsi que dans la région de Baulmes VD, au pied du Jura vaudois. Depuis, l’expansion s’est arrêtée et les populations suivies, grâce à des contrôles réguliers des nids et le baguage des jeunes et des adultes nicheurs, montrent une tendance plus ou moins nette à la diminution. Au départ, ces populations ont bénéficié d’un taux d’immigration important, mais par la suite, c’est essentiellement leur productivité qui a permis d’en assurer le maintien. L’analyse des paramètres de la nidification montre que le succès de la reproduction n’est pas en cause dans cette diminution, mais que la survie des jeunes oiseaux qui s’envolent n’est pas suffisante pour assurer le maintien de la population de Baulmes, alors qu’elle est meilleure sur la rive nord du lac de Neuchâtel. C’est aussi et surtout dans les conditions rencontrées en migration et en hivernage que se joue l’évolution de ces populations.

La date moyenne de ponte, plus ou moins constante jusqu’au milieu des années 1990, est devenue plus précoce d’environ une dizaine de jours au début du XXIe siècle, mais depuis elle fluctue de manière plus ou moins aléatoire. Une date de ponte précoce est de première importance chez cette espèce qui ne produit qu’une seule ponte annuelle, mais la grandeur de ponte (nombre d’œufs pondus) diminue rapidement au cours de la saison. Pour nourrir ses jeunes, le Gobemouche noir récolte essentiellement des chenilles dont le pic d’abondance est en relation directe avec le débourrement des feuilles des arbres. Or, comme le montrent les suivis phénologiques de la végétation, ce débourrement est très sensible au réchauffement climatique et intervient actuellement deux à trois semaines plus tôt qu’en 1950. Pour profiter au mieux de cette manne très temporaire, le Gobemouche noir devrait avancer sa date de ponte d’autant, ce qu’il ne parvient manifestement pas à faire. Il hiverne dans le Sahel et, contrairement aux migrateurs à courte distance, il ne semble pas en mesure d’anticiper sa date de départ afin de s’adapter aux conditions qui règnent dans certaines parties de son aire de nidification. Le Gobemouche noir arrive donc dans nos contrées « en retard pour le repas » et ce retard se paie cash en termes de productivité de jeunes, ce qui rend aléatoire sa survie dans nos régions.

Un aspect original de cette espèce est sa propension à la polygynie. Certains mâles tentent de s’apparier avec plusieurs femelles. Le taux de polygynie varie d’une année à l’autre et selon les régions. Les femelles qui « se partagent » un mâle subissent des conséquences très variées en fonction de l’assiduité du mâle à participer au ravitaillement de la nichée. Certaines d’entre elles pâtissent d’un faible apport du mâle et voient leur succès de reproduction très affecté. Ce sont essentiellement de jeunes femelles qui élèvent leur première nichée, alors que les mâles qui parviennent à élever plusieurs nichées simultanément sont plutôt les mâles expérimentés.

Les conférences ont lieu à 20 h 15 à Marly, au Restaurant de la Gérine, route de la Gruyère 18 (au bord de la route principale Marly – Le Mouret, à côté du pont de la Gérine). Accès en bus TPF depuis Fribourg : Ligne no 1 Marly-Gérine, descendre au terminus ; c’est en face !

Toutes nos conférences sont gratuites, y compris pour les personnes qui ne sont pas membres du Cercle ornithologique de Fribourg.

posté par Gilles Hauser
 
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2024