Cercle ornithologique de Fribourg
Accueil
Le Cercle ornithologique de Fribourg
Activités
Etude et protection
 - 
Station de baguage de Payerne
 - 
Suivi de la migration à la Berra
 - 
Recensement des oiseaux d'eau
 - 
Protection du Martinet alpin
 - 
Protection de la Sterne pierregarin
 - 
Protection de l'Hirondelle de fenêtre
La revue
Groupe des jeunes
Téléchargements et publications
Contact
Galeries et Liens
Protection de l'Hirondelle de fenêtre

Espèce d’hirondelles la plus répandues en Suisse, l’Hirondelle de fenêtre vit dans les milieux urbains et construit son nid à base de boue contre les façades des bâtiments. Son aire de répartition est vaste et couvre toute l’Eurasie et le Mahgreb. Migratrice au long cours, elle passe l’hiver jusqu’en Afrique du Sud.

L’Hirondelle de fenêtre, victime de l’intolérance de certains locataires et propriétaires face aux salissures qu’elle peut provoquer, a vu ses effectifs fortement chuter ces dernières années. L’espèce peine en outre à trouver des sites propices à sa nidification ; les matériaux boueux nécessaires à la construction de son nid se font en effet de plus en plus rares. Pour protéger et soutenir l’Hirondelle de fenêtre, diverses mesures sont possibles :

  • Afin d’éviter les salissures sur les façades, il est possible de poser une planchette de protection sous les nichoirs.
  • La pose de nichoirs artificiels, souvent rapidement occupés, est un moyen judicieux pour pallier au manque de matériel de construction pour son nid.
  • L’aménagement de surfaces terreuses régulièrement arrosés est un bon moyen pour mettre à disposition du matériel pour la construction de son nid.
  • La rénovation des façades occupées par l’espèce doit être réalisée en dehors de la période de reproduction.

Le COF suit attentivement cette espèce sensible et tente, par des mesures concrètes et la sensibilisation des citoyens, de freiner la régression de ses effectifs.

Tour à Hirondelles de fenêtre à Estavayer-le-Lac

Grande animation le vendredi 11 avril 2014 dès 10h00 dans le parc de la Résidence des Mouettes (un des EMS de la Broye) à Estavayer-le-Lac: sur une place aménagée spécialement par M. Christian Goumaz, du Service technique du HIB, une tour à hirondelles a été dressée. Construite et livrée par une entreprise spécialisée de Lausen (BL), elle comprend 50 nids artificiels où devraient s'établir dans un avenir pas trop lointain les Hirondelles de fenêtre dont les nids naturels sont de moins en moins nombreux en ville (comme dans toutes nos cités, hélas).

C'est une staviacoise attentive, Mme Isabelle de Vevey, qui a alerté le COF sur la destruction de nombre de nids d'hirondelles en Ville d'Estavayer : les propriétaires d'immeubles acceptent de moins en moins les "salissures" que provoquent les hirondelles sur les façades occupées. Poser des planchettes sous chaque nid pouvait être une solution, mais beaucoup trop compliquée vu leur nombre et leur dispersion. De plus, cela requiert de nettoyer régulièrement lesdites planchettes. L'idée nous est alors venue d'installer une tour à hirondelles pour compenser partiellement la disparition des nids naturels.

Le Conseil communal d'Estavayer-le-Lac a d'emblée accepté notre idée, malgré un manque flagrant de moyens financiers pour la soutenir. Orientés par M. Christophe Pillonel, conseiller communal, sur certains emplacements possibles, quelques membres du COF ont alors visité la ville en compagnie d'un spécialiste des tours à hirondelles, M. Kurt Mohler dont les avis se sont révélés très judicieux. Estavayer est une ville médiévale dont les rues, ruelles et places se sont montrées peu propices à l'implantation d'une tour. Par contre, le parc de la Résidence des Mouettes semblait idéal.

Une vision locale a eu lieu le 25 février; elle réunissait M. Christophe Chardonnens, Préfet et président de l'Association des Communes pour l'organisation médico-sociale de la Broye (propriétaire de l'EMS), Mme Danièle Küng, Directrice des soins, MM Pascal Jeannin et Christian Goumaz, du Service technique du HIB. Les représentants du COF ont pu constater le bon accueil réservé au projet, si bien que la mise à l'enquête simplifiée a pu être rapidement lancée et l'autorisation délivrée le 31 mars par le Conseil communal.

La tour est dotée d'un ingénieux système qui permet de faire descendre les nids vers les personnes chargées de baguer les jeunes ou de procéder à l'entretien nécessaire. Pour des raisons évidentes de sécurité, la manivelle et les clefs du cadenas ont été enlevés. Autre innovation: l'installation d'un système de "repasse" qui permet de diffuser, trois fois par jour, les émissions vocales d'une colonie d'Hirondelles de fenêtre. Cette astuce permet d'attirer les hirondelles vers la tour qu'elles sont alors susceptibles d'adopter plus vite que sans cette incitation. L'installation est commandée par un système électronique alimenté par un petit panneau solaire; le tout a été conçu par Marco Gauch, apprenti chez Lehmannvision à Düdingen, avec les conseils éclairés de son maître d'apprentissage Armin Lehmann.

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019