Cercle ornithologique de Fribourg
Accueil
Le Cercle ornithologique de Fribourg
 - 
Présentation
 - 
Historique
 - 
Adhésion
Activités
Etude et protection
La revue
Groupe des jeunes
Téléchargements et publications
Contact
Galeries et Liens
Historique

Le 29 novembre 2013, entouré de beaucoup de ses membres et de plusieurs personnalités, le Cercle ornithologique de Fribourg (COF) célébrait 50 ans d’engagement dans la protection de la nature et des oiseaux.

Un Cercle ornithologique avait été fondé par le Dr F.X.E. Cuony (1841 – 1915), médecin auprès de l'Hôpital de Fribourg; pendant des années, le fondateur porta à bout de bras ce Cercle et son journal "Le Messager". Après des dizaines d'années sans groupe ornithologique dans notre canton, la Société romande pour l'étude et la protection des oiseaux Nos Oiseaux organisa à Fribourg son cinquantième anniversaire. A cette occasion, une exposition eut lieu à l'Université sur le thème de "L'Oiseau". Ce fut une révélation pour plusieurs personnes si bien que F. Corpataux et G. Macherel convoquèrent pour le vendredi 4 octobre 1963 une assemblée constitutive d'un "Groupement pour l'étude et la protection des oiseaux" qui devint ensuite le Cercle ornithologique de Fribourg. Ce premier soir, 12 personnes payèrent leur cotisation annuelle (CHF 2.50 !...). Charly Henninger, de Lully, est cité parmi ces premiers cotisants. Il fut suivi de près par Gaby Banderet, de Lully lui aussi. Ces deux pionniers sont toujours des nôtres et toujours actifs dans la protection des oiseaux. Parmi les membres fondateurs, il faut relever le nom de Jean Strahm, auteur de la première (et jusqu'à présent unique) avifaune du canton de Fribourg, parue en 1982 sous le titre "Die Vögeldes Kantons Freiburg". Le nombre des adhérents est allé croissant. Ils sont actuellement environ 360 répartis sur tout le canton et la Broye vaudoise.

Les premières années du Cercle ornithologique de Fribourg furent faites de conférences et d'excursions, tradition toujours vivante. Au fil des années, certaines manifestations de terrain ont pris de l'ampleur, comme la Nuit de la Chouette qui réunit chaque deux ans jusqu'à 200 personnes. Certains des membres élargirent leur champ d'activité: baguage d'oiseaux nicheurs, baguage d'oiseaux migrateurs, recensements divers, etc. C'est ainsi que renaquit la station de baguage de la Berra, que naquit celle de la Corbière à Estavayer-le-Lac puis, plus tard, celle des Etangs du Vernez de Chaux à Payerne. C'est ainsi que naquirent le Groupe broyard de recherche ornithologique GBRO et la Société des amis des chouettes et hiboux des endroits montagneux SACHEM.

Désireux de connaître mieux l'avifaune fribourgeoise et par là d'être à même de mieux la protéger, le Comité du COF décida de recenser les oiseaux nicheurs du canton et des régions proches. C'est ainsi que vit le jour l'Atlas desoiseaux nicheurs du canton de Fribourg et de la Broye vaudoise: 114 ornithologues ont travaillé de 1986 à 1991 pour faire les relevés de terrain ce qui permit la sortie en 1993d'un ouvrage bilingue qui fait encore référence actuellement.

En décembre 1993 parut le premier fascicule du Tichodrome, le bulletin de liaison du COF. Deux fois par année, il permet aux membres du COF d'être informés sur les conférences et excursions à venir. Il permet aussi au comité de publier certaines de ses prises de position, à ceux qui le désirent de publier les résultats de leurs travaux, etc. Le Ticho, comme on l'appelle familièrement, contient aussi une chronique régulière des observations faites dans le canton.

Le COF ne reste pas centré sur lui-même. Ses excursions et conférences ont toujours été ouvertes au public et une manifestation comme celle de l'exposition "Des oiseaux et des hommes " qu'il mit sur pied au Musée d'histoire naturelle de Fribourg en 1983 n'a pas peu contribué à faire connaître son existence d'une part, ses buts d'autre part. Il en va de même des panneaux didactiques de présentation de notre avifaune créés pour le 40ème anniversaire. Leur inauguration donna lieu à une exposition ad hoc, intitulée "Oiseaux, richesse de notre région" en 1995. Les 5 jeux de panneaux sont actuellement encore utilisés, certains étant même exposés à demeure (Jardin botanique de Fribourg et le long du canal de la Broye à la Sauge).Dans le même état d'esprit, le COF a mis sur pied deux des Colloques ornithologiques interrégionaux (Suisse romande et France voisine), le premier en 1984, le second en 2007. Les 75 ans de Nos Oiseaux ont aussi été organisés à Fribourg. A cette occasion, nos membres fondateurs Charly Henninger et Gaby Banderet, en compagnie de leur compère Teddy Blanc ainsi que Jean Strahm furent nommés membres d'honneur de cette société dont le COF organisa à plusieurs reprises l'assemblée générale.

C'est certainement à ces quatre ornithologues de terrain que beaucoup de nos membres doivent leur passion de l'étude et la protection des oiseaux. Bien des jeunes qui allaient leur rendre visite à la Corbière ou les accompagnaient à l'aire du Faucon pèlerin ou de l'Aigle royal ont repris le flambeau: suivi des rapaces nicheurs, baguement des faucons, des Grands Corbeaux, des Aigles royaux, des chouettes de toutes espèces pour lesquelles de très nombreux nichoirs ont été posés de la plaine de la Broye aux forêts des Préalpes. Beaucoup des membres du COF sont constamment mobilisés dans le concret de la protection: sauvetage de la colonie de Martinets à ventre blanc du Lycée du Collège St Michel à Fribourg, construction et installation de radeaux ou plateformes pour les Sternes (Lac de la Gruyère, Lac de Morat), protection ou aménagement des sites de nidification du Choucas des tours, des Hirondelles de fenêtres. Depuis quelques années, le COF a dû se résoudre à intervenir de plus en plus dans le domaine légal en dénonçant par exemple les actes contraires aux lois sur la protection de la faune sauvage (captures, destruction, etc.). Il a dû se résoudre aussi à intervenir dans les processus d'octroi de permis de construire concernant des routes alpestres, de permis d'implantation d'éoliennes, etc. Ces interventions sont évidemment toujours motivées par la protection des oiseaux et de leurs milieux de vie.

Pour compléter le tableau, il convient de signaler que, depuis 2009, le COF met sur pied des cours d'ornithologie destinés à ses membres et à un public plus large. Ils comprennent une partie pour débutants et une autre pour personnes plus avancées.

Ce regard vers le passé ne saurait prendre fin sans évoquer l'avenir du COF, plus spécialement son Groupe des jeunes. Il est en effet réjouissant de constater qu'une belle brochette de jeunes passionnés d'ornithologie est à l'œuvre aujourd'hui. A eux maintenant de prendre les rênes du COF et de perpétuer l'engagement de leurs prédécesseurs dans l'étude et la protection des oiseaux !

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018